SOLENNITÉ DE LA SAINTE TRINITÉ : Année B Matt 28, 16-20

 

Évangile (Mt  28, 16-20)

En ce temps-là, les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes. Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

Commentaire du père Jean-Jacques:

                             Allez ! De toutes les nations »… 

 Aujourd’hui nous sommes envoyés en mission par Celui que nous reconnaissons comme le « Dieu trois fois saints ». Le Père qui nous créés (1°lecture), le Fils qui nous relève de la chute et nous sauve de la mort éternelle, et l’Esprit-Saint qui nous recréé et nous modèle à l’image du Créateur. « Vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ». (2°lecture). C’est l’Esprit qui « planait sur les eaux pour les rendre fécondes et c’est ce « souffle du Père » donné au premier homme qui se continue en chacun de nous. C’est une Pentecôte permanente dans le cœur des croyants. Nous sommes « héritiers avec le Christ » de tous dons du Père et de sa Divine Volonté, qui agit en nous comme dans son Fils bien-aimé. Partout, Dieu nous porte par le souffle de l’amour et nous sommes les témoins de notre Père du Ciel.

« Baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ». 

Chacune des Trois personnes se réfèrent l’une à l’autre et cet échange nous fait rejoindre notre nature divine dont nous sommes à l’image et à la ressemblance. Dieu est communion et Il nous associe à cette circulation divine entre le Père et le Fils et l’Esprit. Nous serons toujours dépassés par cette transcendance, car Dieu est le tout autre ; il est « l’au-delà de tout » comme le disent les pères. Loin et néanmoins si proche, La Trinité nous enveloppe de toute part pour être « tous les jours avec nous ». Nous faisons l’expérience de notre  baptême, qui est une nouvelle naissance . Nous sommes plongés dans « ce bain nouveau » chaque fois que nous échangeons avec les hommes l’amour de Dieu qui jaillit de nos cœurs comme « des fleuves d’eaux vives » (Jean 7 :37)

Ô mon Dieu, Trinité que j’adore, aidez-moi à m’oublier entièrement pour m’établir en vous, immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l’éternité » Sainte Élisabeth de la Trinité.

 

                                                          Père Jean-Jacques Duten

 




ON A BESOIN DE L’ESPRIT!

Homélie du père Dominique, Dimanche de pentecôte:




DIMANCHE DE PENTECÔTE 2018: Année B Jean 15, 26-27 ; 16, 12-15

Évangile (Jn 15, 26-27 ; 16, 12-15)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur. Et vous aussi, vous allez rendre témoignage, car vous êtes avec moi depuis le commencement. J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter. Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître. Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »

Commentaire du père Jean-Jacques:        Texte à télécharger

   « Marchons sous la conduite de l’Esprit » (Galates 5 ;25)

Pentecôte est la finalité de toute la mission de Jésus sur la terre. Il l’avait annoncé à ses disciples : « Je suis venu jeter un feu sur la terre et comme je voudrais que déjà il fût allumé ! » (Luc 12 ;49). C’est le feu de Son Amour annoncé par le prophète Joël : « En ces jours-là, je répandrai mon Esprit, et ils seront mes prophètes ». (Joêl 3 ;11). L’homme est transformé et devient comme « une nouvelle créature » remplie de la puissance de Dieu. Mais comment désigner l’Esprit-Saint ? les textes du jour suggèrent trois grandes images.

« Une Tempête ». Il est dit aussi : « un violent coup de vent ». De même que le vent vient chasser et purifier l’air pollué que nous respirons, de même l’Esprit-Saint vient vivifier (Jean 6 ;63) et purifier ce qui intoxique nos esprits et nos pensées. La parole de Dieu, qui est « Esprit et vie » (Jn 6 ;63) se répand dans nos pensées et les tournent vers Dieu. Elle est la « bonne odeur » du Christ qui remplit tout.

« Un Feu ». C’est le feu du Sinaï (Ex 19,16) ; L’Esprit est comme un « feu » qui vient rallumer la flamme de la passion amoureuse. Elle était presque éteinte dans l’esprit des Apôtres au lendemain de la crucifixion. Elle vient chasser la peur, la timidité et l’angoisse et enflamme les cœurs qui deviennent comme des braises ardentes. C’est un amour contagieux qui resplendit sur les visages et se répand dans tous les cœurs.

« Un Défenseur ». C’est le « Paraclet » qui vous conduira à la vérité toute entière ». Si Jésus insiste tant sur de don de l’Esprit comme « défenseur », c’est pour conforter ses disciples à l’heure de son départ. Ils seront en première ligne pour « rendre témoignage au Christ » (Jean 18 ;37), afin que le monde connaisse enfin la vérité du Père qui a tellement aimé les hommes.

« Ils furent tous remplis de l’Esprit-Saint » Il est donné à tous les hommes comme « une bouffée d’air frais qui chasse l’odeur renfermée de la naphtaline dont est pleine la maison de Dieu ». Nous avons besoin de « ce souffle nouveau de l’Esprit pour que nos vies s’embrasent de l’amour de Dieu.   

Mettons-nous à l’école de La Sainte Vierge -, L’Épouse de l’Esprit-Saint ; dans sa rencontre avec Elisabeth Elle vit comme « une petite Pentecôte ». Avec Elle devenons des témoins joyeux de la Résurrection de son Fils Jésus.

                                                          Père Jean-Jacques Duten

 

 




A L’ÉCOLE DE MARIE

 

Quand l’homme s’écarte de la Divine Volonté, la création lui devient hostile et il ne reçoit plus sa vie comme un don. Il a peur, il angoisse et redoute les lendemains. Il finit même par percevoir les autres comme ses ennemis. La Sainte Vierge est une école de confiance et d’abandon. En la suivant, l’évangile s’illumine. En se confiant à Elle dès le début du jour, le cœur se remplit de joie et de bonne humeur. L’amour de Dieu ne nous quitte pas et tout ce ce nous entreprenons est vécu sous le regard d’amour de Jésus. Marie nous place dans son cœur et c’est une protection maternelle.

Tout ce qui peut arriver est alors un signe de l’amour infini du Père pour nous. Tout est joie, vie et tendresse de Jésus. Sainte Vierge bien aimée accueille mon cœur qui te cherche et garde le près de toi. Amen

Père Jean-Jacques

 




ES-TU PRÊT?

Homélie audio du père Jean-Jacques: Dimanche 13 Mai




ÇA Y EST SON CŒUR TRIOMPHE…!

Homélie du père Dominique, dimanche 13 Mai: Anniversaire des apparitions de Notre Dame de Fatima




7ème DIMANCHE DE PÂQUES . Année B Jean 17, 11b-19

Évangile (Jn 17, 11b-19)

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, garde mes disciples unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes. Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie. Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés. Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde. Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais. Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde. Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité. De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde. Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. »

Commentaire du père Jean-Jacques:

Texte à télécharger

 

« Jésus prie pour ses disciples ».

C’est l’heure du départ, et Le Christ offre à son Père cette prière passionnée et remplie d’amour pour les siens. « Les yeux levés vers le ciel », Il embrasse toute l’humanité.

« Qu’ils soient un, comme nous-mêmes ». Unis dans le même amour : cet amour trinitaire qui unit le Père et le Fils dans l’Esprit-Saint. Il suffit de rester en Dieu et de désirer tout vivre avec Lui. Avoir Foi en Lui, c’est croire « que le Père Lui-même nous aime » (Jean ; 16 ;27). Alors que nous remettons souvent en question la fidélité de Dieu , que nous nous plaignons car nous ne comprenons pas le plan de Dieu sur nous, que nous nous écartons de Sa sagesse bienveillante car nous voulons que s’accomplisse toujours et seulement notre volonté, et enfin, que nous sommes rebelles à obéir à notre Père, alors qu’Il ne veut que notre bonheur ! (fort est ton amour pour celui qui te craint) Ps 102.

« Garde-les du mauvais ». Ce n’est qu’en cherchant Sa volonté et en écoutant sa parole que nous recevrons sa Joie. « Qu’ils aient ma joie et qu’ils en soient comblés » dit Jésus. « la plénitude de Sa joie ». Nous n’en avons aucune idée. Nous sommes habitués à des plaisirs sans joie et qui nous laissent souvent un goût amer ; mais la joie qui vient de l’Esprit du Christ dépasse tout ce que nous pouvons imaginer. Elle est le résultat de notre confiance totale en Lui et de notre immersion dans son amour.

« Je les ai envoyés dans le monde » Car la volonté du Père est que soit « reconnu l’amour de Dieu » (2°lecture). Jésus se continue à travers ses disciples. Il survit dans nos actes et dans nos prières. Il est vivant en nous et se réjouit de notre foi. Soyons la lumière qui jaillit dans les ténèbres (Jean 1 ;5). Il nous a donné généreusement, et sans compter, pour que nous puisions dans ses ressources divines. Alors nous pourrons toujours nous appuyer sur la puissance invincible de son amour. Laissons jaillir de nos cœurs l’Amour du Christ comme un fleuve qui vient inonder ce monde en le purifiant de tout mal. Amen

Père Jean-Jacques Duten




MARIE L’ARME FATALE!

 




L’ASCENSION DU SEIGNEUR Mc 16, 15-20

Homélie du père Dominique:

 

AIDEZ À FAIRE CONNAITRE LE ROYAUME DE LA DIVINE VOLONTÉ

Consacrons nos vies à faire connaitre le Royaume de la DIVINE VOLONTÉ!

Jésus dit a Luisa en parlant de son Ascension: « J’avais aussi en ce jour de mon Ascension une double couronne. La couronne de mes enfants que j’amenais avec moi dans la céleste Patrie, et la couronne de mes enfants que je laissais sur la terre. Ils symbolisaient le petit nombre qui seront le commencement du Royaume de ma Divine Volonté. Tous ceux qui m’ont vu monter au Ciel ont reçu de nombreuses grâces pour consacrer leur vie à faire connaître le Royaume de la Rédemption et poser les fondations de mon Église afin de rassembler dans son sein maternel toutes les générations humaines. C’est ainsi que les premiers enfants du Royaume de ma Volonté seront peu nombreux, mais les grâces dont ils seront investis seront si grandes et si nombreuses qu’ils consacreront leur vie à appeler toutes les âmes à vivre dans ce saint Royaume. »




CONFÉRENCE À BORDEAUX LE 6 ET 7 JUIN 2018

Les défunts; l’enfer; la miséricorde et la Venue Glorieuse du Christ  avec:

Françoise Breynaert