3ème DIMANCHE DE L’AVENT année C Luc 3, 12-18

Évangile (Lc 3, 10-18)

En ce temps-là, les foules qui venaient se faire baptiser par Jean lui demandaient : « Que devons-nous faire ? » Jean leur répondait : « Celui qui a deux vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu’il fasse de même ! » Des publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) vinrent aussi pour être baptisés ; ils lui dirent : « Maître, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « N’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. » Des soldats lui demandèrent à leur tour : « Et nous, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « Ne faites violence à personne, n’accusez personne à tort ; et contentez-vous de votre solde. » Or le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Christ. Jean s’adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus fort que moi. Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. » Par beaucoup d’autres exhortations encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

Commentaire du Père Jean-Jacques:

Texte à télécharger

« Que devons-nous faire »

« Le peuple était dans l’attente », et tous les hommes se demandent inquiets quels changements dans leur vie ? « Il vient et il est plus fort que moi » dit Jean, annonçant déjà la toute-puissance du Règne du Messie. Mais alors que nous sommes remplis de beaucoup de soucis et de doutes, comment cherchons- nous à accueillir la visite de notre Seigneur ?

Il tient à la main la pelle à vanner (…), quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »

Nous allons à Dieu tels que nous sommes, avec toute « la paille » encombrante de nos attachements et de nos passions. Dieu nous veut purs et saints pour nous faire partager son royaume et sa gloire.

« Il vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu ».

Nous avons peur d’être plongés dans cet océan divin, et tout perdre pour n’avoir plus que le Christ à aimer. Mais c’est sur « ce chemin » qu’il nous conduit. Il veut te donner infiniment plus que ce que tu attends. « Il t’aime trop »! – Vivre avec lui pour qu’Il soit en nous (1°lecture) , voilà la joie  et l’allégresse de  ton Dieu.

« Et la bonne nouvelle était annoncée à tout le peuple ».

C’est notre destin et le but de notre attachement unique au Christ. L’aimer et dire, comme il est bon et généreux Celui qui a pris la dernière place.

Père Jean-Jacques Duten

 

                                                                         

 

 

 

 

 

 

 

 

 




DIEU NOUS RASSEMBLE ET NOUS DONNE SA PAIX..

Homélie du Dimanche 9 Décembre 2018




Le Prodige de l’Immaculée Conception

 

Le Livre du Ciel Tome 15 – le 8 décembre 1922 Luisa Piccarreta

« Ma fille, l’Immaculée Conception de ma Mère bien-aimée fut si miraculeuse et merveilleuse que le Ciel et la terre en furent étonnés et célébrèrent. Dès sa conception,  je lui ai donné l’usage de la raison et  je l’ai enrichie du don de toutes les sciences. Je lui ai permis de connaître nos joies de même que nos peines au sujet de la Création. « Elle venait parmi nous en tant que Reine.
Nous jouissions de son amour qui nous enchantait. Nous la fîmes  REINE DU CIEL ET DE LA TERRE.  Le Ciel et la terre exultaient et se réjouissaient avec nous du fait qu’ils avaient enfin, après tant de siècles, une Reine. Seul l’enfer pleura, se sentant affaibli par l’arrivée de cette souveraine. Le premier acte de cette créature céleste était : Sans perdre de temps et sans hésiter, elle déposa sa volonté au pied de notre trône.
Notre Volonté s’est liée à la sienne et devient le centre de sa vie. Ce fut précisément
l’acte de déposer sa volonté à nos pieds qui fut
le plus beau, le plus grand et le plus héroïque de tous ses actes.
Ravis de cela, nous l’avons fait
REINE DE TOUT. Vois-tu donc ce que signifie être lié à notre Volonté en ignorant la sienne?
« Son deuxième acte fut d’offrir par amour pour nous sa totale disponibilité pour tout sacrifice que nous lui demanderions. «Son troisième acte a été de restaurer l’honneur et la gloire de la Création que l’homme avait entachés en faisant sa propre volonté. *Mais d’où lui venait un tel pouvoir et une telle influence sur la Divinité ?
Tu as déjà compris que c’était
le pouvoir de notre Volonté agissant en elle. En même temps qu’elle la gouvernait, cette Volonté lui donnait un pouvoir sur Dieu lui-même.
C’était la Divine Volonté qui la confirmait et préservait ses nombreux privilèges. Et ils augmentaient constamment. Quand nous agissons, nous le faisons avec raison, sagesse et justice. La raison pour laquelle nous l’avons constituée REINE DE TOUTES LES CRÉATURES est la suivante : elle n’a jamais donné vie à sa volonté humaine.
Notre Volonté a toujours été entière en elle. Comment aurions-nous pu dire à une créature :
« Tu es la Reine des cieux, du soleil et des étoiles »
si, au lieu d’être dirigée par notre Volonté, elle l’avait été par sa propre volonté?




2ème DIMANCHE DE L’AVENT . Année C

 

Évangile (Lc 3, 1-6)

L’an quinze du règne de l’empereur Tibère, Ponce Pilate étant gouverneur de la Judée, Hérode étant alors au pouvoir en Galilée, son frère Philippe dans le pays d’Iturée et de Traconitide, Lysanias en Abilène, les grands prêtres étant Hanne et Caïphe, la parole de Dieu fut adressée dans le désert à Jean, le fils de Zacharie. Il parcourut toute la région du Jourdain, en proclamant un baptême de conversion pour le pardon des péchés, comme il est écrit dans le livre des oracles d’Isaïe, le prophète : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux deviendront droits, les chemins rocailleux seront aplanis ; et tout être vivant verra le salut de Dieu.

Commentaire du père Jean-Jacques:

Texte à télécharger

                                   « Il proclamait un baptême de conversion »

 Jean le Baptiste, qui veut dire – Dieu fait miséricorde – réalise la mission annoncée par son père Zacharie : « tu passeras en avant du Seigneur pour annoncer ses chemins et pour donner à son peuple de connaître le salut par la rémission des péchés » (Luc 1,77). La parole fut adressée dans le désert : « Je te conduirai au désert et je parlerai à ton cœur » dit le prophète Osée.

C’est loin du monde, à l’intime de ton cœur que Le Christ te parle. Pour qu’il soit au centre de ta vie comme le seul capable : « de t’éclairer pour comprendre ce qui est important » (2° lecture).

                           « Préparez le chemin ».

C’est un cri qui retentit jusqu’à nous dans ces jours difficiles où l’homme cherche encore une issue plus heureuse à son destin.  Il faut voir poindre la lumière au fond du tunnel, car il vient comme il l’a promis. Avons-nous le désir de le recevoir et le laisser Régner ? Quelle prière de foi et d’espérance dans mon cœur pour qu’Il ne tarde plus, et qu’Il vienne encore pour que tous le reconnaissent comme son Sauveur, son Seigneur et son Dieu ? « Du couchant au levant ils se rassemblent par la parole du Dieu Saint » (1° lecture).Il y a un chemin que nous avons à trouver pour aller vers Lui, à sa rencontre et l’accueillir dans nos vies.

                         « Tout être vivant verra le salut de Dieu ».

« Le salut », c’est Jésus, le Christ, le Messie annoncé par les prophètes et que le monde attend. L’homme toujours insatisfait, et qui cherche secrètement le visage de son Seigneur, peut déjà se réjouir de La Rencontre. Ce n’est pas un mirage ou un rêve, mais une promesse accomplie. La décision de Dieu de « combler les vallées « pour retrouver sa créature, fêter, et se réjouir ensemble.

Osons dire aux hommes le bonheur de notre foi.

Père Jean-Jacques Duten

 

                                                                            

 

 




Fête de L’immaculée conception

 

Le Livre du Ciel Tome 16 – le 8 décembre 1923 Luisa Piccarreta

En Marie se réalisa pleinement le “Fiat Voluntas tua sicut in Coelo et in Terra”.

 

Luisa: je me disais :
«
 C’est vrai que la Reine Mère fut conçue par les mérites infinis de mon Jésus.
M
ais son sang, son corps, furent conçus dans le sein de sainte Anne qui n’était pas exempte du péché originel.  Alors, comment est-il possible que Marie n’ait rien hérité des nombreux maux
dont nous avons tous hérité à la suite du péché de notre premier père Adam?


 
Jésus dit : « Ma fille, tu n’as pas encore compris que tout mal se trouve dans la volonté.  
Ce fut la volonté de l’homme qui écrasa sa nature et non sa nature qui écrasa sa volonté.
Sa nature, telle que créée par moi, resta inchangée. 
Ce fut sa volonté qui changea.
Elle se dressa contre rien de moins que la Divine Volonté. 
Sa volonté rebelle
– écrasa sa nature,

– la débilita,

– la contamina et
– la rendit esclave des plus viles passions.


« Exemple :
 Ce fut comme pour un récipient rempli de parfum ou  d‘objets précieux :
-s’il est vidé de son contenu et ensuite rempli de pourriture ou d‘objets vils,
-est-ce que le récipient change? 

Ce qui est placé à l’intérieur change, mais le récipient est toujours le même.
Tout au plus, il devient plus ou moins estimable, dépendamment de ce qu’il contient. 

Il en fut ainsi pour l’homme


« 
D’avoir été conçue dans une créature faisant partie de la race humaine
ne fit aucun tort à ma Maman, car
son âme était immunisée contre tout péché.
Il n’y avait aucune opposition entre sa volonté et celle de son Dieu. 
Les courants divins ne rencontrèrent aucun obstacle en se déversant en elle.
A chaque instant, elle recevait des torrents de nouvelles grâces. 


Alors,
avec une telle volonté et une telle âme: toutes saintes, toutes pures, toutes belles, 
le récipient qu’était le corps qu’elle reçut de sa mère resta
-parfumé, -en ordre, -divinisé, de façon à être exempté
de toute maladie naturelle dont la nature Humaine peut être affligée.


« Ah! En elle se réalisa pleinement le Fiat Voluntas tua sicut in Coelo et in Terra qui
-l’ennoblit et
-restaura en elle la nature humaine telle qu’elle était à l’origine, avant la faute originelle. 
Elle devient même encore plus belle par le flux continu de ce Fiat
qui reproduisait en elle des images parfaitement semblables à celui qui l’avait créée.  

Par la vertu de la Divine Volonté qui agissait en elle,
on peut dire que ce que Dieu est par nature, la Vierge Marie l’est devenue par grâce
.  

Notre Volonté peut tout faire et tout atteindre quand l’âme
– nous donne la liberté d’agir et
– n’interrompt pas notre travail par sa volonté personnelle.




RELEVONS LA TÊTE!

Homélie du dimanche 2 décembre 2018




1ER DIMANCHE DE L’AVENT: Année C Luc 21, 25-28.34-36

 

En ce temps-là, Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots. Les hommes mourront de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec puissance et grande gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse dans les beuveries, l’ivresse et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste comme un filet ; il s’abattra, en effet, sur tous les habitants de la terre entière. Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

Commentaire du père Jean-Jacques:      Texte à télécharger

« Redressez-vous et relevez la tête ».

Il nous faut pénétrer l’enthousiasme propre de ce temps de l’Avent que nous commençons ensemble. Il ne s’agit pas de vivre dans la nostalgie du passé, mais de partager intensément le moment présent, tout en étant projetés vers un avenir chargé d’Espérance. « Notre rédemption est proche », et nous marchons à la rencontre du Christ, le cœur illuminé de sa Présence. Nous sommes les artisans de notre avenir afin que celui-ci corresponde de plus en plus avec l’avenir de Dieu.

 « Tenez-vous sur vos gardes »

Notre chemin n’est pas une simple promenade insouciante, mais « un sentier étroit » que nous partageons avec le Christ. « Ayez pour les hommes, un amour intense et débordant » (2°lecture). Nos journées ne manquent pas d’opportunités pour laisser jaillir l’amour du Christ qui se répand comme un agréable parfum. Même s’il faut souvent quitter son confort et des intérêts trop tournés sur soi. Dieu nous envoie parfois là où nous n’aurions pas souhaiter aller. Mais c’est là qu’il nous attend.

 « Restez éveillés et priez en tout temps »

C’est peut-être notre plus grand défi : résister à ces pensées d’évasions et de distractions, et ne plus fuir Dieu qui nous appelle comme le prophète Samuel, à l’aube d’un temps nouveau. Nous deviendrons la lumière qui brille dans les lieux obscurs si nous gardons nos lampes allumées. Veillez et priez, c’est la clé qui ouvre au Prince de la paix, au Rédempteur qui vient, au Christ Sauveur de l’humanité.

« Commençons ce nouvel Avent – Un temps qui nous est donné par le Seigneur – En réveillant dans nos cœurs l’attente du Dieu qui vient, et l’espérance que son Nom soit sanctifié, que son Règne de justice et de paix arrive, que sa Volonté soit faite sur la terre comme au Ciel »

 Père Jean-Jacques Duten

                                         

                                                       




CHRIST ROI!

CHRIST ROI, LAISSONS LE RÉGNER SUR NOS VIES…




SOLENNITÉ DU CHRIST, ROI DE L’UNIVERS, année B Jean 18, 33-37

Évangile (Jn 18, 33b-37)

En ce temps-là, Pilate appela Jésus et lui dit : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien d’autres te l’ont dit à mon sujet ? » Pilate répondit : « Est-ce que je suis juif, moi ? Ta nation et les grands prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu donc fait ? » Jésus déclara : « Ma royauté n’est pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. En fait, ma royauté n’est pas d’ici. » Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C’est toi-même qui dis que je suis roi. Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix. »

Commentaire du père Jean-Jacques :

Texte à télécharger

Ma royauté n’est pas de ce monde »

Parler du « Christ Roi » aujourd’hui paraît déconcertant. Nous disons chaque jour : « que vienne ton Règne » sans trop penser à la portée universelle de cette prière. Nous annonçons que celui qui est méprisé et torturé par les hommes est le Roi de l’univers. Il règne sur ce monde, c’est-à-dire qu’Il a « une domination éternelle et une royauté qui ne sera jamais détruite » (1°lecture).  Et le Christ nous associe à son règne en « faisant de nous un peuple de prêtres » dit St Paul. Voilà l’incroyable espérance qui habite nos cœurs au-delà de toutes les difficultés et les incompréhensions de notre temps, et de « ce monde » qui n’a pas encore reconnu son Créateur et son Roi.

« Témoins de la vérité ».

« Je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité ». En fait, Toute la vie est orientée vers un même but, aussi bien nos choix que notre style de vie. St Paul dira : « nous portons un trésor dans des vases d’argile » 2Cor4, 7. Le Christ qui habite nos cœurs est la vérité que nous annonçons comme témoins. Nous sommes envoyés, comme notre maître, dans cette vie, pour rendre visible l’amour immense de Dieu pour chacun. Nous n’avons rien d’autre à dire que le témoignage de la Croix glorieuse du Christ qui est venu pour « sauver tous les hommes ».

« Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix »

Ce n’est pas évident de reconnaître « la voix du Christ ». Il nous parle dans sa Parole et il nous parle au cœur. Or nous sommes habitués à suivre notre instinct et notre expérience. Chercher à vivre dans la vérité c’est déjà se disposer à écouter ce que le Christ veut me dire.

« Laissons-nous fasciner par le Christ-Roi et serviteur de tous les hommes, car Il est  le chemin, la vérité et la vie pour se mettre au service de tous.

 

                                                                       Père Jean-Jacques Duten

 

 

 

                                                                                        

 

 

 

 

 

 

 




CD: LA DIVINE VOLONTÉ

SOUTENEZ NOUS EN VOUS PROCURANT NOTRE CD!

20€  FRAIS DE PORT INCLUS

ENVOYEZ VOTRE CHÈQUE A L’ORDRE DE ASSOCIATION SAINTE ROSE DE LIMA

51 BOULEVARD DE L’ ATLANTIQUE  33115  PYLA SUR MER